Charleroi

Le quartier du haut de la Ville-Haute pleure Pierre Charlier


CHARLEROI Terrassé par une sale maladie contre laquelle il se sera finalement battu en v(a)in, Pierre Charlier s'en est allé déguster "la part des anges" vendredi.

Hier, c’est accompagné de beaucoup d’amis mais aussi de gouttes d’eau et non de vin comme il l’aurait voulu qu’il a rejoint sa dernière demeure à Mont-sur-Marchienne. La pluie aura au moins permis de masquer des larmes...

Pierre incarnait La Vigneraie, cette courue maison de vin de l'avenue Hénin. Il fut notamment le premier dans la région à faire découvrir à ses clients les bonnes bouteilles du Languedoc-Roussillon. On ne doute pas que, là-haut, il a déjà commencé à organiser des dégustations...

Comme Pierre le souhaitait, c'est son fils Thibaut qui reprend désormais pleinement le commerce familial, perpétuant ainsi avec fierté l'engagement de toute une vie.

© La Dernière Heure 2011