Certaines impasses routières se prolongent par des sentiers accessibles aux cyclistes et aux piétons. La ville de Charleroi en a établi le cadastre. Et elle a décidé d’adapter la signalisation pour les rendre plus visibles, et en améliorer la fréquentation. 

Dans une réponse écrite au conseiller communal Ecolo Benjamin Debroux, l’échevin Xavier Desgain en charge de la Mobilité explique que ce projet a mobilisé différents services, en ce compris ceux de la zone de police. Un minutieux travail de repérage a été effectué, il a permis d’identifier 150 de ces impasses dites débouchantes. Elles vont être progressivement équipées de panneaux correspondants. Une première commande a été réalisée. Sur les 85 panneaux déjà réceptionnés, quinze sont déjà en place. Les autres vont prendre leur place au gré des disponibilités sur une période d’environ six mois, indique l’échevin. Le travail de signalisation se poursuivra ensuite ultérieurement.

Bien que la législation l’autorise, la transformation des panneaux existants n’a pas été possible. Leur état de dégradation ne permettait pas l’ajout de stickers adhésifs, indique l’échevin. Les confinements ont montré à quel point il était important de pratiquer des activités physiques à l’extérieur. Les impasses débouchantes invitent à la promenade. Elles constituent à ce titre un patrimoine à valoriser.