Charleroi

La délégation carolo a fini son voyage de trois jours ce vendredi.

Pour cette dernière journée, politiques, patrons et syndicats ont visité Liverpool après avoir passé la nuit à Manchester. L'objectif est toujours le même: voir ce qu'ont fait les Anglais pour redresser des anciennes villes industrielles déchues, à l'image de Charleroi, pour voir s'il y a des idées qui valent la peine d'être développées ou adaptées chez nous.

Liverpool est une ancienne ville portuaire, devenue riche grâce aux taxes sur les cargaisons transitant par leur port, mais aussi par la vente d'esclave. A l'arrivée des immenses cargos pouvant transporter des containers par dizaines, Liverpool a alors perdu tout son attrait. Et a peu a peu sombré dans la pauvreté.

Pour se relever, les locaux ont misé sur la culture, et notamment la musique (les Beatles viennent d'ailleurs de là), le football et les universités. Le tout dans le principal but de conserver les jeunes et éviter qu'ils fuient vers Londres, tout en attirant les industriels et les touristes.

La transformation a été totale en moins de 10 ans. Boostée par sa nomination "capitale de la culture 2008", la Ville d'à peine 1 million d'habitants accueille désormais chaque année près de 62 millions de visiteurs, pour un chiffre d'affaires frôlant les 4.3 milliards de livres sterling (environ 5,4 milliards d'euros).

Sur les deux dernières années, ils ont construit 22 écoles et des nouveaux buildings commencent à fleurir un peu partout dans la ville. Près de la moitié de Liverpool est surnommée les "knowledge quarters", les quartiers de la connaissance, et se partagent entre universités qui accueillent 40.000 étudiants, des laboratoires santé et biotech et des hôpitaux.

"Tout ce qu'a fait le monde politique, c'est écouter les envies de la population, les besoins des entrepreneurs, et facilité tout ça pour que des projets concrets puissent naître", explique le conseiller Gary Miller, adjoint au maire de Liverpool. "Aujourd'hui, nous sommes officiellement baptisés la ville la plus sympathique du monde, et la 4e ville la plus intéressante à visiter."

Football oblige, sur place, Paul Magnette en a profité pour donner au maire de Liverpool, Joe Anderson, un maillot personnalisé aux couleurs des Zèbres de Charleroi.

Pour les curieux, le voyage a commencé mercredi à 6h15 et s'est terminé ce vendredi à 22 heures. En trois jours - deux nuits, le Comité de Développement Stratégique de Charleroi a emmené la délégation carolo dans trois villes, visité six quartiers et participé à une demi-douzaine de conférences. De quoi, peut-être, les inspirer pour développer Charleroi.

La DH fera le point plus en détail sur ce voyage d'ici les prochains jours.