La A54/E420 a subi un chantier préparatoire à une réhabilitation plus profonde, qui avait commencé durant les vacances scolaires de carnaval. À partir du 14 mars et jusqu'à fin 2022, l'autoroute sera en travaux, les vrais cette fois.

Il s'agit d'effectuer des réparations sur la couche d'usure de deux bandes de circulation et de la bande d'arrêt d'urgence, ainsi que sur les bretelles d'accès et de sortie, le tout en direction de Nivelles. Neuf ponts seront aussi ciblés pour des réparations ou des travaux de sécurisation. 13,4 millions d'euros (hors TVA) sont prévus, c'est Wanty qui s'occupera du chantier. 

Pour éviter de tout paralyser d'un coup, le chantier sera divisé en plusieurs phases, annonce la Sofico, le bras armé de la région wallonne qui s'occupe de la gestion des autoroutes. 

La première phase se fera entre Luttre et Petit-Roeulx. De mars à juillet, la circulation vers Nivelles se fera sur la bande de gauche et sur une bande réservée à contresens. La circulation vers Charleroi se fera sur la bande de droite et d'arrêt d'urgence. Les accès et sorties devraient rester accessibles la majorité du temps, à l'exception de "quelques jours nécessaires pour leur traitement".

Du 4 avril à décembre 2022, le pont du Conti (sortie 22 Gosselies, à hauteur du Van Der Valk) sera aussi limité à deux bandes de circulation. 

La suite sera annoncée par la Sofico par la suite, indique le communiqué de presse.