Avec l’injection de 190.000 doses depuis l’ouverture du 15 mars soit une moyenne de 2.000 par jour du lundi au samedi, le centre de vaccination majeur de Charleroi rencontre pleinement ses objectifs. Comme l’a indiqué le bourgmestre au conseil communal dans une réponse à l’interpellation du conseiller PS Maxime Felon, l’outil a atteint sa capacité maximale avec 3.200 injections quotidiennes. 

Mais le taux de couverture vaccinale de la population reste à la traine par rapport à la moyenne wallonne, malgré un léger rattrapage au cours du dernier mois. Un phénomène préoccupant mais partagé par l’ensemble des grandes villes du pays. 

C’est ainsi qu’en date du 3 juillet, 63% des Carolos avaient reçu au moins une dose et 31% leurs deux doses, soit un peu moins qu’à Liège avec respectivement 65 et 35%. A titre comparatif, les moyennes grimpent en Wallonie à 74 et 47%. 

Pour réduire l’écart, des moyens supplémentaires ont été mobilisés : en termes de lieux de vaccination (ouverture d’un centre provisoire au Sporting jusqu’au 17 juillet), d’horaires (ouverture le dimanche 20 juin), de personnel d’accueil, de moyens de mobilité (transport gratuit pour les usagers) et même de communication. Des facilitateurs en santé effectuent un travail de sensibilisation sur les gros événements de l’été, ils sont présents dans les cités d’habitations sociales de la Sambrienne. 

La ville estime être allée au bout de ses possibilités.