Le fonctionnaire délégué vient d’accorder le permis unique.

C’est une nouvelle étape dans la création d’un pôle événementiel à Charleroi ville haute : le collège communal vient de prendre acte de l’octroi du permis unique pour la construction d’un centre de congrès de 6 400 mètres carrés sur le site de l’actuelle gare des bus du PBA. Ce permis a été délivré par le fonctionnaire délégué Raphaël Stokis.

Il faut le rappeler : ce projet d’un montant de 24,7 millions d’euros s’inscrit dans un programme d’investissement plus vaste, incluant la rénovation du PBA et de Charleroi expo. C’est le consortium JDS Architects - Goffart Polomé Architectes - BUUR - Piron Architectes - Piron Ingénieurs qui a emporté le marché de conception du nouveau bâtiment. Ce dernier obéira à trois principes directeurs : visibilité, accessibilité et fonctionnalité. La façade d’entrée sera en dialogue avec la grande baie vitrée du palais des Beaux-Arts. De même, le traitement des abords et la mise en lumière accompagneront l’aménagement induit par le master plan du quartier.

Un parc public sera aménagé en toiture. La construction comportera un forum de 288 places, deux auditoriums de 700 et 238 places, des salles de commissions plus intimes et diverses installations techniques. Pleinement intégré dans la stratégie de revitalisation urbaine, ce pôle vise à doter Charleroi d’un outil performant pour le tourisme d’affaires et l’international. Objectifs : rencontrer les besoins du secteur Mice (Meetings, Incentives, Conventions & Events) et renforcer le rayonnement de notre ville, selon les termes de l’échevine de l’Urbanisme, Laurence Leclercq (PS).

Le Bourgmestre, Paul Magnette, qui a obtenu 142 millions d’euros de fonds européens pour la Ville de Charleroi (NdlR : dans le cadre de la programmation Feder 2014-2020), est convaincu des multiples retombées qu’un centre de congrès peut apporter à la fois au tissu économique local, au positionnement de la Ville à l’échelle internationale mais aussi à l’image de Charleroi et des Carolos.

La construction du palais des congrès doit s’achever au plus tard en 2023. Son exploitation sera alors confiée à un concessionnaire au terme d’un appel d’offres avec mise en concurrence.