Le parti socialiste de Charleroi ne célébrera pas la fête du travail comme à son habitude en raison de la crise sanitaire. "Pour un 1er mai normal, chaque section organise une veillée qui met à l’honneur les combats sociaux, mais aussi les travailleurs. Ensuite lors de cette journée, nous nous retrouvons à l’université du travail de Charleroi (UT), pour une série de discours", explique Babette Jandrain la présidente du PS de Charleroi.

Cette année, les festivités vont se dérouler autrement. "Il y aura un discours de notre président de parti, Paul Magnette à partir de 11h en direct sur Facebook". Pour maintenir le lien social avec ses militants, chaque section du PS leur a offert un brin de muguet, en respectant les mesures sanitaires.

La présidente du parti socialiste de Charleroi soutient tous les travailleurs qui sont en première ligne face à la COVID-19, mais également le corps enseignant, les commerçants, le secteur de l’horeca etc. "Le 1er mai est dans l’ADN du parti socialiste. Nous avons acquis de grandes luttes sociales et nous en poursuivons. Pour l’accord interprofessionnel (AIT), nous sommes à côté des travailleurs. Nous défendons également la valorisation du salaire minimum."