Cette année encore, la saison des différentes équipes sportives a été gâchée par la crise sanitaire. Les halls omnisports ont été moins fréquentés que d’habitude. Seuls les enfants de moins de 12 ans ont pu encore pratiquer leurs activités sportives dans ces lieux. Certaines salles ont encore accueilli en journée les élèves des écoles. De plus rien n’a changé pour le personnel de ces halls omnisports pendant les confinements. Ceux qui n’étaient pas en télétravail ont poursuivi leur travail de maintenance et de présence dans les différents complexes sportifs.

Durant cette période, de nombreux travaux d’amélioration ou de rafraichissement ont pu être effectués dans les différentes infrastructures sportives de la Ville de Charleroi. Il faut noter que pour tous les complexes, le religthing des installations a été réalisé. Le montant global des travaux s’élève à 746.000 euros avec une part de subsides UREBA (aide de la région wallonne visant à soutenir les économies d’énergie dans le bâtiment), de 91.000 euros. Malgré une interruption due au premier confinement lié à la crise sanitaire, les travaux ont pu être menés à terme. Six complexes sportifs ont vu leur éclairage revu : le complexe sportif de Roux, celui de Marcinelle Bellevue, la salle Ballens à Monceau-sur-Sambre, le centre sportif de Mont-sur-Marchienne, le centre sportif de Lodelinsart et le centre sportif de Ransart.

Pour les autres travaux déjà effectués, il s’agissait de petits rafraichissements : refaire la peinture et réparer certains vestiaires, nettoyer la salle au complet. Un terrain synthétique a été construit à Monceau Hameau. Et ceux de Gilly sur le site des Vallées ont été rénovés.

Tout a été fait pour que les clubs sportifs reprennent une saison 2021-2022 au top.