Charleroi Circulant à tombeau ouvert dans les rues du grand Charleroi, l'individu sera intercepté grâce à la collaboration des polices des différentes zones.

Vers 1h 45 du matin, une équipe de police de Charleroi à pris en chasse un véhicule Mercedes vito ayant refusé de se soumettre à un contrôle. Les fuyards ont parcouru quelques kilomètres dans le grand Charleroi avant d'être intercepté.
Au départ du périple, le véhicule a emmené la police vers Landelies où ils auraient de tenter de mettre les forces de l'ordre à l'eau. Ensuite, c'est toujours à plein vitesse que la Mercedes et partie en direction de Marchienne-au-Pont. Là,  elle a tourné un quart d'heure dans la cité Matadi y déposant le passager. Le chauffeur ne s'est pas pour autant rendu puisqu'il est reparti en trombe vers Mont-sur-Marchienne avant de revenir sur Marchienne. 
Nullement freiner dans ses ardeurs par les voitures de police le poursuivant, l'individu a poursuivi sa route vers Marcinelle, Charleroi et Montignies-sur-Sambre.
Le convoi formé du fuyard et de la police est même allé jusque Montigny-le-Tilleul sur le parking de l'hôpital Vésale. Dans une ultime tentative de fuite, le chauffeur sera arrêter dans sa course stoppé par les blocs de béton délimitant le parking.
Cette course poursuite aura mis plusieurs zones de police en alerte avec des renforts venant de toutes parts: des Trieux, de Binche, Germinalt, Châtelet et Charleroi. Si la police a tout mis en oeuvre pour sécuriser leurs manœuvres d'arrestation, on parle de 2 coups de feu tirés par la police. Finalement, la police a préféré compter sur une erreur du chauffeur en fuite pour l'arrêter définitivement.
Avec une arrestation sans blessés ni dans le camp des forces de l'ordre ni du côté des autres usagers de la route, il est à souligner le travail des équipes de police dont la patrouille qui a pris en charge la course poursuite du début à la fin indiquant rue par rue la position de la Mercedes facilitant de la sorte l'intervention et le positionnement des autres véhicules d'intervention.