Une minute de silence a été observée ce mercredi devant l’hôtel de ville.

Ils étaient nombreux devant l’hôtel de ville de Charleroi ce mercredi à midi. Tous, anonymes et politiques, ont tenu à être présents pour rendre hommage aux victimes des attentats de Bruxelles. "C’était très important de venir montrer que l’on pense à eux, qu’on se mobilise" , explique une dame. C’était aussi l’occasion de se rassembler et de se soutenir, tout simplement. "Ce qui est arrivé est terrible", déclare Rémi. "Il faut que l’on reste uni."

Durant cette minute de silence, les mines sont graves, certains versent une larme. Cela ne fait aucun doute, les carolos se sentent concernés par la tragédie.

Des échevins de la ville de Charleroi ont également répondu présents comme Mohamed Fekrioui (cdH), échevin de l’Intégration sociale et de l’Égalité des chances, Julie Patte (PS), échevine de l’Animation et des Fêtes ou encore d’Eric Goffart (CDH), échevin des Travaux. "Cela nous a semblé être indispensable, pour nous mais aussi pour la population de Charleroi de montrer notre soutien. Les carolos sont solidaires", déclare ce dernier.

Dès 10 h du matin, un registre de condoléances a été mis à la disposition des citoyens à l’hôtel de ville. Les personnes qui le souhaitent peuvent donc aller y inscrire quelques lignes de soutien, dessiner ou juste le signer. Chacun pourra laisser dans ce registre sa marque de solidarité. Les heures d’ouvertures sont les suivantes : les lundi, mardi, mercredi et vendredi de 8 h à 16 h 30 et le jeudi de 8 h à 19 h.

En ce jour de deuil national , la Ville de Charleroi s’est donc mobilisée et a su démontrer toute l’importance de la solidarité.