En écho de la journée mondiale du sport féminin qui avait lieu ce 24 janvier, nous avons pris contact avec Karim Chaibai, échevin des sports de Charleroi.

Selon ce dernier, à Charleroi l’approche sportive n’est pas genrée. Elle s’adresse à tout le monde (les hommes, les femmes, les enfants, les personnes âgées, les personnes porteuses de handicap, etc). De plus, au Pays Noir, beaucoup d’écoles dédiées au sport féminin se sont constituées comme Spirou Ladies, le Modal Volley. Mais aussi le Sporting de Charleroi qui a créé sa section féminine.

"C’est vrai qu’il y a plus de médiatisation autour du sport masculin. Mais à Charleroi, le sport féminin devient très important. Nous, au niveau de la Ville, nous agissons en mettant à disposition des infrastructures. Au niveau du financement, sur les trois plus gros subsides, deux sont dédiés à des équipes féminines : le Spirou Ladies et le Modal Volley", déclare Karim Chaïbaï, échevin des Sports de Charleroi.

Ce dernier travail vraiment pour qu’il n’y ait plus de frein au développement du sport féminin. "Nous allons régulièrement dans les différents quartiers de Charleroi pour proposer des activités sportives. De plus, pour sensibiliser les parents à la pratique du sport pour leur fille, nous avons mis à leur disposition des chèques sportifs d’une valeur de 100 €", poursuit-il.

A Charleroi, une augmentation des clubs de football féminin se fait ressentir. Même si elle est due aussi à un travail global de la fédération. "Une fille à Charleroi doit pouvoir pratiquer n’importe quel sport", continue Karim Chaïbaï.

Le sport élite joue également un rôle majeur dans le développement du sport féminin. Il permet aux jeunes filles carolos d’avoir des modèles féminins qui leur permettront de croire en elles.

Il faut aussi noter que l’échevin des sports de Charleroi est ouvert à tout nouveau projet concernant le sport féminin au profil de la jeunesse et du sport.