Pour renforcer l’attractivité du commerce de l’intra-ring carolo, il faut y maintenir le parking payant. C’est la position de l’échevin de la Mobilité Xavier Desgain qui s’en explique dans le dernier bulletin des questions écrites. 

Au moins il y a de places de stationnement disponibles, au moins les usagers viennent dans le centre urbain. Il faut donc favoriser la rotation des véhicules ainsi que l’organise le plan actuellement en vigueur. 

Instaurer de la gratuité à certaines heures ou de manière provisoire lors du déconfinement ? Ce serait contre-productif, selon l’échevin. Ce qui ne veut pas dire que les choses sont figées. Avec la régie communale autonome concessionnaire du parking, et en concertation avec les commerçants, une réflexion s’est engagée sur l’extension des zones P30 telles qu’elles existent derrière la gare et au boulevard Tirou. 

Ces zones sont contrôlées par les scancars de la RCA, qui y passent à intervalles réguliers. Il n’est donc plus nécessaire d’y encoder ses plaques à l’horodateur ou sur une plateforme de paiement pour bénéficier de 30 minutes gratuites. 

Selon Desgain, le test est concluant. D’où l’idée d’élargir le dispositif. "Dans un second temps, cela pourrait aussi être transposé dans autres districts, à proximité de quartiers commerçants"

Pour des durées de stationnement plus longues, la ville dispose de parkings en ouvrage dont l’exploitation a été concédée à la RCA, comme celui de la place de la Digue. L’échevin n’exclut pas dans ces infrastructures d’organiser des actions promotionnelles afin de soutenir la relance du commerce. La question est actuellement à l’étude.