Ce vendredi 7 août devait être le premier vendredi des tests d'une unité mobile à la place Wilson à Châtelineau. Et ce sera l'unique vendredi. 

La ville avait été sollicitée par l'ASBL Lagardère, une maison médicale de Ghlin.

Si au départ cette initiative semblait ravir tout le monde, aujourd'hui une réalité bien moins reluisante a découragé les autorités communales de poursuivre leur collaboration avec la maison médicale.

En cause, l'appartenance de certains coordinateurs au parti politique United Poeple et les propos d'un des présidents, Frédéric Baugniet, qui déclarait "être islamophobe et l'assumer".

La commune communique sur les réseaux sociaux en ces termes :

"Comme nous l’avons annoncé en début de semaine, la Ville de Châtelet a été sollicitée par la Maison Médicale Lagardère pour accueillir dans notre ville, un centre mobile de dépistage COVID-19 via des tests sérologiques rapides.Après s’être assurée du caractère légal de cette initiative, la commune a donné son accord pour la venue de ce centre, qui permettait aux Châtelettain(e)s le souhaitant de se faire tester rapidement et facilement.Cependant une étude plus approfondie a révélé que les valeurs politiques des coordinateurs de ce projet sont incompatibles avec celles portées par la majorité des élus de la Ville de Châtelet.En conséquence, il a été décidé que, pour ne pas pénaliser les personnes inscrites au dépistage de vendredi, celui-ci serait maintenu.En revanche, toutes les dates ultérieures sont d’ores et déjà annulées."