Charleroi

Fabjol B., 32 ans, est arrivé en Belgique en provenance d’Albanie afin de s’occuper de l’entretien d’une plantation de cannabis. Il risque 37 mois de prison.

Entre octobre et novembre 2018, le prévenu est suspecté d’avoir assuré l’entretien d’une culture de cannabis à Châtelineau. 

La police de Châtelet est alertée par ORES. Le service constate une perte importante du réseau électrique. Les forces de l’ordre interviennent et découvrent une culture de 1188 plants de cannabis dans l’appartement. Deux passeports sont découverts sur les lieux. 

Fabjol sera interpellé aux Pays-Bas et placé en détention préventive à la prison de Jamioulx. 

Ce lundi, l’homme ne conteste pas son rôle mais nie l’association. Le prévenu devait empocher 4000 € pour l’entretien de la culture.

Une belle récompense

Le substitut Damien Vervaeren requiert une peine de 37 mois d’emprisonnement pour Fabjol. Selon le ministère public, le dossier est assez simple. L’ADN du prévenu est retrouvé sur une partie de la plantation. Le substitut confirme l’association, en signalant que le prévenu est un des rouages de l’organisation. Le ministère public ne s’oppose pas à un sursis simple, tenant compte de la somme promise au prévenu : « Il s’agit d’une belle somme pour quelqu’un qui vient d’un pays comme l’Albanie ».

Une peine jugée excessive

La défense souhaite voir la peine requise réduite. L’avocat conteste également l’association, vu l’absence d’éléments dans le dossier. Son client a selon lui, eu une bonne attitude depuis le début du dossier : « Il a directement pris ses responsabilités et a collaboré avec la police. Il souhaite retourner dans son pays pour notamment faire une formation pour tenter de trouver du travail ». Jugement, le mercredi 31 juillet.