C’est un périple administratif et artistique qui prend fin à la Rue Paulus à Châtelet. Sans mystère, c’est dans cette rue qu’est située la maison de la famille Paulus, célèbres artistes wallons, à qui ont attribue le coq figurant sur drapeau wallon.

Tout commence au moment de réaliser des travaux dans la maison, propriété actuelle de la commune de Châtelet et local de l’asbl "Le Vieux Châtelet". "Cette fresque "La Meuse à Riviè" représentant un paysage où coule une rivière sur laquelle se trouve un pécheur dans sa barque a été dévoilée sous le papier peint d’un mur de la cuisine lors de travaux de restauration du bâtiment," explique Claude Coisman, secrétaire de l’asbl.

Abîmée par le temps et le manque d’entretien, les responsables du Cercle d’histoire local ont eu le nez fin en 2018 quand ils voient passer une offre du Ministre Wallon de la Culture de l’époque, René Colin. "En 2018, nous avons pu profiter d’une offre du ministre Colin. Cet appel à projet permettait de pouvoir bénéficier d’une somme importante destinée à la restauration d’une œuvre d’un artiste wallon. Nous avons sauté sur l’occasion et avons introduit le dossier complet exigé par l’administration"

A bout de deux de procédure, c’est la délivrance pour l’équipe du cercle d’histoire. "L’autorisation nous a été accordée pour procéder à la restauration. Pour cela nous avons obtenu la somme de 15.000 euros."

© D.R.
© D.R. (Après la restauration)

Si le volet administratif était clôturé, il fallait aussi désigner le restaurateur qui accepterait de s’en charger. "Pour cela j’ai consulté le catalogue de l’APROA (NdlR Association Professionnelles de Restaurateurs d’œuvres d’Art). Après en avoir consulté une quinzaine, c’est Madame Van Dijkc, une restauratrice de la région d’Anvers qui a accepté la mission. Le travail a pris un peu de retard à cause de la pandémie mais Madame Van Dijck s’est organisée pour le réaliser en trois mois. La restauration est maintenant terminée et la fresque a retrouvé ses couleurs originelles."

La Ville de Châtelet, propriétaire de la Maison Paulus et donc de son contenu immobilier, a accepté de participer au règlement du complément dépassant les 15.000 euros de subsides accordés par la Région Wallonne.

Dès que les conditions le permettront, les passionnés d’art et d’histoire pourront admirer l’œuvre restaurée, l’un des nombreux trésors cachés de Châtelet.