Denis Danvoye (CLE) mènera une politique différente de la majorité sortante.

En 2012, la liste Bouge battait la liste CLE à quelques centaines de voix près. Françoise Fassiaux Looten (Bouge) évince Denis Danvoye (CLE), le bourgmestre sortant. Cette fois-ci, c'est le contraire qui se passe !

La liste CLE dépasse Bouge de 300 voix, Denis Danvoye récupère alors son poste perdu il y a 6 ans.

Denis Danvoye sera passé par tous les postes. En 2000, il est élu échevin. Il devient bourgmestre quatre ans plus tard et est réélu en 2006. En 2012, il perd les élections et se retrouve sur le banc de l'opposition. Aujourd'hui, il retrouve sa place dans la majorité. "J'ai été cherché cette victoire avec une équipe nouvelle, c'est le dynamiste de l'équipe qui nous a poussé vers l'avant", explique-t-il.

Lors de ces six années dans l'opposition, Denis Danvoye était rarement en accord avec la majorité. On le constate encore sur le projet du centre aquatique à Chimay. "Nous voulons une piscine moderne, mais pas un centre aquatique géré par un opérateur français, ça ne correspond pas aux besoins des citoyens. Notre volonté est de changer ce projet." Pour CLE, la première mission sera d'aller à la rencontre des citoyens, d'organiser des réunions de quartiers. Il y a des dossiers d'infrastructures à continuer également. "Il y a sur Chimay, beaucoup de projet à mener à bien."