La Ville de Chimay lance diverses actions pour lutter contre l’insécurité. 

Plusieurs causes sont à l’origine du sentiment d’insécurité du citoyen. Il y a quelques mois, la consommation d’alcool en rue est devenue un problème qui engendrait ce sentiment. La Ville a alors agi en engageant des agents de sécurité privée pendant un mois.

L’action appelée "coup-de-poing", recommence ce mois-ci. "Avec le retour du beau temps, les gens se baladent plus souvent dehors et se rassemblent pour boire", explique Tanguy Dardennes (Bouge +), 1er échevin. C’est donc une période où la consommation d’alcool en rue est plus fréquente. Depuis lundi, deux agents de sécurité font de la prévention. Une autre semaine sera organisée à la rentrée des classes. Les deux semaines suivantes, ce seront des actions ponctuelles qui seront mises en place. Pour sécuriser certains lieux et événements, la zone de police de la Botte du Hainaut (Chimay, Momignies, Froidchapelle, Sivry-Rance et Beaumont) va acheter 5 caméras mobiles. La Ville va également engager un agent constatateur à temps plein. Il se chargera notamment des parkings et des incivilités. Celui-ci sera opérationnel pour l’été pour compléter les différentes actions menées au niveau de la sécurité, de façon permanente.

L’insécurité est également présente dans certains quartiers ou logements. Il y a peu de temps, la Ville a constaté un problème d’insalubrité et de surpopulation dans un bâtiment. La Ville a alors demandé un rapport complet pour ensuite fermer le bâtiment. Ce qui aura des conséquences pour le propriétaire mais également pour les locataires qui devront trouver un nouveau logement. Ils seront prioritaires pour les logements du CPAS. L’objectif est de montrer qu’il faut loger et être logé correctement.