Déjà condamné pour des outrages sur les forces de l’ordre, Christian ne semble pas avoir tiré les leçons de ses précédentes condamnations. En état de récidive, le quinquagénaire a pris en grippe Kevin, policier, entre 2017 et 2019. Si Christian a réagi de la sorte, c’est à cause de l’interpellation de son fils quelques semaines avant le début du cauchemar pour Kevin.

Dès qu’il a reconnu Kevin, qui était intervenu lors de l’interpellation du fiston et qui rend souvent visite à ses beaux-parents non loin du domicile de Christian, celui-ci l’importune sans arrêt. Dans le dossier, on parle de harcèlement, de menaces, d’une entrave méchante à la circulation et d’une gifle assénée au policier qui n’était pas en fonction…

Mais c’est avec l’autorité de manière générale qu’il a un problème puisqu’il n’hésite pas non plus à s’en prendre aux collègues de Kevin dès qu’ils interviennent dans le quartier. Eux aussi subissent des menaces, des insultes et même des injures racistes…

Pour Christian, c’est à chaque fois de la faute des policiers s’il s’énerve. Une peine de 18 mois de prison est requise contre Christian. Jugement dans un mois.