En couple durant 12 ans, Christophe et Laetitia ont connu le bonheur. Trois enfants, le mariage, une vie familiale paisible avant la fin du bonheur, en décembre 2019. Christophe rentre à la maison après sa journée de travail et apprend que son épouse souhaite le quitter. "Elle m’a annoncé qu’elle n’avait plus de sentiment. Je ne m’y attendais pas", confie l’époux au tribunal.

Après cette annonce choc, tout s’accélère. Christophe est invité à quitter la maison et à oublier Laetitia. "Je lui ai tout laissé et j’ai même continué à tout payer pour que mes trois enfants ne manquent de rien." Le 25 janvier 2020, à Charleroi, Christophe dit avoir giflé Laetitia à la suite d’une discussion houleuse. "Elle m’a expliqué qu’elle avait rencontré quelqu’un et qu’elle l’avait installé à la maison. J’ai vu rouge", regrette Christophe, affirmant également qu'il a commis une erreur.

Le parquet se félicite de l’attitude de Christophe, même si la substitute Marr pense qu’il s’agissait plus d’un coup de poing qu'une gifle. "La victime présente un œil au beurre noir. Le coup de poing me paraît plus crédible." Aujourd’hui, la situation entre les futurs ex-époux, occupés à divorcer à l’amiable, s’est apaisée. "J’ai refait ma vie de mon côté et j’ai redémarré à zéro."

Christophe est déjà connu de la justice pour un jugement antérieur concernant des vols effraction et vols simples. Une suspension du prononcé est requise par le parquet. Jugement le 25 février.