TEC Charleroi : Les bus et métros passent aux horaires de congé dès ce mercredi.

Sur les lignes du TEC Charleroi où 30 % des chauffeurs sont absents ou écartés médicalement de leurs services, l’offre de transport va être adaptée. À partir de ce mercredi 25 mars et jusqu’au 18 avril au retour des vacances de Pâques, les bus et le métro passeront aux horaires de congé scolaire. Le bus spécial de la ligne A desservant l’aéroport de Charleroi sera quant à lui supprimé jusqu’à réouverture du terminal, qui ferme ce mardi soir.

"Nous voulons maintenir une mobilité maximale pour toutes les personnes qui sont dans l’obligation de se déplacer et qui n’ont pas d’autre solution que le transport en commun", indique le ministre wallon de tutelle Philippe Henry (Ecolo). Cela concerne d’abord les travailleurs du secteur de la Santé. Sur les lignes des hôpitaux, la volonté est de renforcer la fréquence. L’adaptation de l’offre sera étudiée au cas par cas.

La crise du coronavirus affecte directement la fréquentation des lignes. Selon la directrice marketing du TEC Charleroi, Véronique Benoît, "le nombre d’usagers s’est fortement réduit, mais nous ne disposons d’aucune donnée fiable pour mesurer la baisse. En effet, les voyageurs ne doivent plus valider leur trajet lors de l’embarquement." La remontée d’information des chauffeurs le confirme : les bus roulent presque à vide. Les rames de métro sont peu utilisées. "Mais on peut toujours considérer que c’est encore trop de monde vu l’appel à rester chez soi."

À bord de tous les véhicules, des consignes de distanciation sociale sont d’application : la Wallonie préconise la présence de 5 passagers dans les bus ordinaires, 12 dans les articulés et 15 dans les rames de métro. Quand le seuil de voyageurs est atteint, les conducteurs l’annoncent via l’affichage extérieur. "Ils ne sont toutefois pas là pour exercer une fonction de police, observe Véronique Benoît. Chaque usager est appelé à faire preuve de sens civique et de responsabilité lorsqu’il utilise les transports en commun."

Depuis le début des mesures de confinement, aucune plainte formelle n’a été adressée au TEC Charleroi pour une offre insuffisante ou inadaptée. La flotte est lavée et désinfectée quotidiennement, du moins les barres et boutons-poussoirs. Une présence minimale est assurée dans tous les services, depuis les dépôts au dispatching en passant par les contrôleurs et opérateurs du call center.