Zivorad et Dragisa sont frères. Le premier cité a déjà été condamné en 2017 à Bruxelles pour escroquerie et faux en écriture. Ce jeudi 19 novembre 2020, Zivorad se retrouve, une nouvelle fois, devant la justice pour des faits similaires, sur Nivelles et Gosselies, entre 2013 et 2015.

Kevin, Logan et Styven se retrouvent également sur le banc des prévenus. Ils sont suspectés d’avoir eu un rôle dans la supercherie. Le trio a, selon la substitute Pied, contracté divers crédits envers deux agences de crédit pour s’offrir de belles voitures : une Audi Q3, une Mercedes Classe C et une Citroën C4. Pour parvenir à leurs fins, il a fallu fournir de faux documents.

Et c’est là qu’interviennent les deux frères. Zivorad et Dragisa ont fourni les faux documents nécessaires. On parle de faux contrats de travail, de fausses fiches de paie et de faux extraits de comptes. Certains documents ont été établis via une société de châssis, dont Dragisa reconnaît avoir lancé avec des proches. "Mais je n’ai absolument rien à voir dans tout cela. Je ne sais pas pourquoi je suis repris dans le dossier. C’est sûrement mon frère qui est impliqué dans ces histoires", jure Zivorad.

Bien sûr, personne n’a eu la chance de conduire les voitures, rapidement revendues pour toucher l’argent. Styven et Logan prétendent avoir été menacés par les frangins pour contracter les prêts. Mais selon la substitut Pied, Styven et Logan n’ont jamais été victimes d’extorsion. "Rien ne le prouve dans le dossier." Mais les cinq prévenus ont bien contribué à l’escroquerie et à l’usage de faux documents. Une peine de minimum 30 mois de prison ferme est requise contre Zivorad, déjà connu pour des faits similaires et considéré comme la tête pensante de cette escroquerie. Deux ans de prison ferme sont requis contre Dragisa.

Pour les trois autres prévenus, une peine de travail est requise. Jugement pour le 17 décembre prochain.