Le 31 mai 2019 en fin de soirée, le corps de Paulette Delpire, 83 ans, est retrouvé dans son appartement de la Cité Heureuse, à Châtelet. C'est son petit-fils, qui vivait avec elle, qui découvre la scène chaotique: couchée sur le dos, le visage tuméfié, la tête entourée d'une mare de sang, lardée d'une cinquantaine de coups de couteaux, Paulette est morte. L'appartement est en désordre, avec un tiroir retourné sur le sol, une chaise renversée, de nombreux objets sur le sol. 

Rien n'a disparu: le portefeuille de Paulette se trouve dans son sac à main, avec de l'argent. Le couteau ensanglanté est posé sur un meuble dans le salon. 

Rapidement, les soupçons se tournent vers Thomas Lesire, 36 ans, le fils d'une voisine. Des coups et des cris ont été entendus, le petit-fils a été prévenu par des voisins du vacarme : quelques heures après le crime, Thomas est arrêté par les enquêteurs alors qu'il sort de chez sa propre grand-mère. Dans son appartement, on retrouve des vêtements ayant été en contact avec du sang, dans la machine à laver. D'après La Nouvelle Gazette, Thomas a même passé plusieurs coups de fil à des connaissances pour tenter de fuir le pays. 

Après un renvoi devant les assises, Thomas Lesire est jugé à partir de ce lundi 3 mai, pour un procès qui durera une semaine. Le procès est présidé par Martine Baes, conseillère à la cour d'appel. L'avocat général Gilles Dupuis représente l'accusation. L'accusé est défendu par Me Nabil Khoulalène et Me Romain Bastianelli, tous deux du barreau de Charleroi. 

Source: Belga