Le tribunal correctionnel de Charleroi a décidé ce lundi de laisser une jeune à Tanguy (prénom d’emprunt) et de ne pas entraver son futur professionnel. Le jeune homme de 21 ans obtient la mesure de faveur la plus clémente pour avoir filmé plusieurs femmes dans les cabines d’essayage dans un centre commercial du centre-ville de Charleroi.

Le 1er juillet 2019, vers 18h, le manège suspect de Tanguy a pris fin lorsqu’une victime, en sous-vêtements, a découvert son téléphone au sol en train de la filmer. Vingt-huit autres vidéos ont été filmées entre 14h07 et 17h30. Seule la dernière victime a pu être identifiée sur la vidéo de 52 secondes.

Une peine de 18 mois de prison avec un sursis probatoire avait été requise par le parquet.