Charleroi L’ennemi à abattre : les intérêts de retard que la Ville accumule en ne payant pas ses factures à temps. On vous explique tout !

Chaque année, 500 000 € sont "jetés par la fenêtre" en intérêts de retard. Comme toutes les grandes villes, Charleroi a du mal à payer ses factures en moins de 60 jours, le délai légal. S’applique alors un "intérêt de retard" de 8 % par an, ce qui peut vite faire des gros montants quand on a des factures de plusieurs millions d’euros.

Mais ça devrait changer : un audit, une réorganisation interne et un seul nouvel agent devraient permettre à Charleroi de résoudre ces difficultés. Entretien avec Eric Wartel, directeur financier, Mélody Denis, adjointe aux dépenses de l’administration, et Thomas Parmentier, l’échevin des Finances.

[...]