Charleroi En 1 an, la coopérative est passée de 100 à 1 000 m2² et de 5 à 35 créatifs.

Qu’ils soient artistes peintres, couturiers, bijoutiers, web designer ou encore artiste verrier, tous ont un point commun : ils exercent leur activité au sein de ce qui n’était, il y a 3 ans, qu’un collectif d’artistes. Aujourd’hui, celui-ci a bien grandi pour devenir espaces créatifs partagés.

Fonctionnant comme un véritable village, chacun, en plus de profiter des espaces, s’investit dans la structure. En communication, en administratif, en réalisation d’aménagements, tous jouent un rôle dans le fonctionnement de la coopérative pensée comme une démocratie participative. Suivant leurs compétences, leurs affinités et leur temps disponible, les coopérants font vivre Composite. Cela fonctionne tellement bien qu’il y a un an, la coopérative s’est agrandie considérablement.

Au départ de l’aventure, en 2014, il y a un groupe de 3 travailleurs numériques. Ensemble, ils pensent à rassembler dans un même lieu des indépendants issus des métiers de l’industrie créative de la région de Charleroi. Le Collectif Composite était né.

Le groupe s’agrandissant, il a fallu trouver des locaux adaptés ; ce qu’ils ont trouvé à Monceau en 2016.

C’est en 2018 que le petit groupe voit encore plus grand. En apprenant qu’un bâtiment se libère à l’avenue de Philippeville, le déménagement s’organise. D’anciens ateliers se libèrent donnant une tout autre dimension au collectif qui se repense. Avec quelque 1 000 m², le groupe est fort et complet.

En plus de pouvoir bénéficier d’espaces partagés, les artistes disposent de services très appréciables. En effet, depuis une semaine, la coopérative de facturation Smart a déménagé du centre de Charleroi pour se poser au sein même de la propriété. Le bureau d’assurances Ideeo est aussi présent sur place. L’ensemble de ces services transversaux jumelé aux compétences du Comptoir des ressources créatives donne un espace très prometteur.

Dans les différents ateliers répartis sur la propriété, les disciplines se mélangent. La bonne humeur, le partage et les échanges de services y règnent. "Nous voulons que cet espace soit le pôle créatif de Charleroi. Nous réunissons en un même lieu des personnes au savoir-faire particulier qui ont l’envie de se dépasser et de donner de leur personne pour faire fonctionner la structure", explique Syrielle Marlet, chargée de communication. Louant à des propriétaires croyant au projet, les artistes peuvent bénéficier de tarifs défiant toute concurrence allant de 7 à 15 euros du mètre carré.

Composite a aussi fait le pari de faire revivre tout un quartier à l’histoire douloureuse à deux pas de la tristement célèbre maison de Dutroux. Maintenant, des artistes et leurs sympathisants redonnent une nouvelle identité.

Le 5 octobre prochain, Composite organisera un événement pour fêter cette belle réussite.