Et Steve le voleur est bien parti pour une dix-huitième ligne à son casier

CHARLEROI Chaque année à la même époque, Saint-Nicolas fait son apparition dans nos foyers. Steve, qui aurait plutôt affaire au Père Fouettard, fréquente le tribunal correctionnel de Charleroi avec une récurrence identique.

Depuis 1995, en effet, cet indécrottable récidiviste a été condamné à 17 reprises, dont 13 pour vols. Hier, il était en passe d’ajouter une nouvelle ligne à son casier judiciaire épais comme un bottin de téléphone pour des faits identiques.

Cette fois, on a surpris le trentenaire à pénétrer dans une voiture pour voler un sac à main et un autoradio. On l’a vu aussi éclater la vitrine d’une épicerie pour voler diverses choses.

Des paquets de café, des lecteurs DVD, des feuilles de cigarettes et le tabac qui l’accompagne : Steve ne rechigne sur rien, du moment qu’il y a moyen de le consommer ou de le refourguer au marché noir.

“Quand est-ce que ça va s’arrêter ?”, lui demande la juge Lecollier, les yeux écarquillés à la lecture de son pedigree.

Le prévenu n’a pas vraiment de réponse, si ce n’est qu’il a stoppé la drogue, origine de tous ses maux selon lui.

Du côté du parquet, le substitut Bouilliez en a plus qu’assez des frasques de cet individu qui s’obstine à récidiver. “Rien ne l’arrête, sauf la police”, lance le parquet. “Il a bénéficié de nombreuses mesures de faveur qui n’ont rien changé à son comportement. Cette fois, je requiers trois ans de prison ferme.”

Me Desgain, conseil du voleur, ne conteste pas grand-chose, si ce n’est le vol d’un vélo. “Il n’arrive pas à s’insérer et à se stabiliser dans la société. La moindre embûche et il retombe dans ses travers”, a reconnu l’avocat, qui n’a pu solliciter que la clémence du tribunal.



© La Dernière Heure 2012