Le 23 septembre 2020, dans une cité thudinienne, les deux hommes se sont confrontés suite à de nombreuses tensions apparues au fil des semaines. En point d’orgue de ces tensions, de présumés faits de mœurs commis par Marco sur la fille de Claude. Faits qui ont donné lieu à un non-lieu sur le plan judiciaire.

Ce jour-là, Claude a bien frappé Marco, en premier. « Il venait tout le temps m’emmerder et j’ai perdu patience », admet-il. Pour le même prix, Claude n’était même plus parmi nous puisqu’après ce coup, Marco lui a planté un coup d’opinel en état de légitime défense. Ce qui lui avait valu un acquittement par la justice.

Claude avait écopé de 10 mois de prison par défaut pour le coup porté à Marco. L’homme condamné espère obtenir une peine de travail autonome via l’opposition. Jugement dans un mois.