Le 27 novembre dernier, Abdelalim, qui a tout récemment fêté ses 40 ans derrière les barreaux, a été condamné à 15 mois de prison ferme par défaut pour une scène de coups sur Angélique, sa compagne depuis six ans. 

Le 21 août 2018, à Charleroi, Angélique a appelé la police. Lorsque les policiers arrivent sur les lieux, ils constatent des blessures sur le visage d’Angélique et une vitre double vitrage brisée par un caillou. Abdelalim est responsable de cette scène. Face à l’incontestable, Abdelalim se permet pourtant de nier les faits. "Je n’ai rien frappé. La vitre s’est brisée quand elle a refermé la fenêtre sur ma main." 

La substitute Pied requiert la confirmation de la peine prononcée en novembre dernier, sans s’opposer à un sursis probatoire pour une formation en gestion de la violence. Jugement attendu le 4 novembre.