Il y a tout juste un mois, Brice comparaissait devant le tribunal correctionnel pour avoir formé opposition à la suite d’une condamnation à deux ans de prison dans un dossier concernant plusieurs vols avec violence sur des mineurs. Cela avait eu lieu le 28 avril 2015, à Châtelet. Ce jour-là, plusieurs jeunes ont été rackettés par un groupe composé de plusieurs individus, également mineurs. Brice était le seul majeur de la bande, fraîchement âgé de 18 ans.

La bande de copains a semé la terreur durant 20 minutes à la gare de Châtelet et à l’école Sainte-Marie de Châtelet et Châtelineau. Le meneur de la bande était à la recherche d’un gars qui avait tenu des propos désobligeants sur sa sœur. La cible était finalement introuvable. Alors, les jeunes ont décidé de s’en prendre gratuitement et violemment à des étudiants qui sortaient des cours… Des adolescentes ont également reçu des coups de la part des agresseurs lors des trois scènes d’agressions à 16h10, 16h26 et 16h30. Lors de ces scènes, les agresseurs ont également dérobé des GSM et une montre Festina.

À l’époque, Brice avait été formellement identifié par plusieurs victimes comme l’un des protagonistes qui ont frappé les jeunes victimes. Compte tenu de l’ancienneté des faits, le substitut Lafosse souhaitait condamner Brice à 18 mois de prison avec une mesure de sursis.

Le tribunal a suivi le réquisitoire du parquet en réduisant la peine de prison à 18 mois et en accordant un sursis simple de 3 ans au jeune homme.