Depuis le mercredi 26 août à midi, il est obligatoire - sur le territoire du Hainaut, de Mouscron à Chimay en passant par Mons et Charleroi - d'avoir un masque sur soi. Pas de le porter, mais d'en avoir un à portée de main. C'est une obligation légale qui émane d'un arrêté de police du Gouverneur de la province.

Mais cela ne veut pas dire que le port du masque sur son visage n'est plus obligatoire là où il est obligatoire, comme à Charleroi ou Courcelles par exemple, ainsi que de nombreux centre-villes. Les arrêtés de la province et ceux des bourgmestres ne s'annulent pas et ne se contredisent pas. Sur les réseaux sociaux et dans les rues, on a pu observer que plusieurs personnes pensaient - à tord - qu'il fallait maintenant "juste avoir un masque sur soi" et plus "le porter".

A Charleroi, par exemple, le port du masque en rue est et reste obligatoire à tout moment, à tout endroit, tant qu'on n'est pas en position assise. "L'arrêté du Gouverneur de la province du Hainaut signifie simplement qu'il faut avoir un masque près de soi pour pouvoir le mettre si on arrive dans une zone où le port du masque est obligatoire, ou s'il faut - par exemple - porter assistance à quelqu'un. Parce que même si on se trouve dans une zone où le masque n'est pas obligatoire, il faut tout de même en porter un si on s'approche à moins d'un mètre cinquante d'une personne qui n'est pas comprise dans sa bulle", précise Antonio Scavuzzo de la Ville de Charleroi.

Donc ne faites plus l'erreur : en Hainaut, non seulement le port du masque est obligatoire à de nombreux endroits, mais en plus il faut désormais en avoir un avec soi (en poche, dans son sac, dans sa boîte à gant... etc.) à tout moment et tout instant dès qu'on est dans un espace public ou accessible au public, même s'il ne faut pas obligatoirement le mettre sur son nez et sa bouche. 

Rappel : ces obligations ne s'appliquent qu'à partir de l'âge de 12 ans.