"Aujourd'hui je ne veux pas rester sans rien faire. Ce n'est pas normal qu'en 2021, on puisse encore se faire agresser pour son orientation sexuelle, son genre ou son origine", témoigne Livio, 16 ans, dans le mail adressé à la rédaction. Le jeune homme dénonce une agression homophobe dont il a été victime, ce dimanche soir, alors qu'il rentrait chez lui à Couillet. "Pendant que je remontais une rue pour rentrer chez moi, des insultes ont commencé à fuser derrière moi: pd, sale zemel, enculé. Je comprends que trois homophobes se trouvent derrière moi et je me décide donc à marcher rapidement", détaille Livio dans une publication sur Instagram.

La suite est ignoble: des coups de pied, des coups de lames, des crachats, des insultes, des gifles, un étranglement et des vêtements déchirés.

Un rassemblement symbolique jeudi soir

Pour sensibiliser un maximum sur ces faits et pour faire cesser ces comportements homophobes et violents, Livio a décidé d'organiser un rassemblement symbolique. "Avec mes amis de RedFox (mouvement de jeunes du PTB pour les jeunes de 13-20 ans, qui participe à des projets solidaires sur diverses thématiques comme le racisme, le sexisme, le climat ou le LBGT+) nous organisons un rassemblement symbolique ce jeudi 30 décembre à 18h, heure de mon agression, sous le pont du R3 entre la rue Joseph Wauters et l'avenue de l'Armée Française à Couillet."

Une plainte a été déposée auprès de la police locale. Le parquet de Charleroi devrait être prochainement avisé des faits.