La crise sanitaire a pris tout le monde de court. Citoyens et services communaux ont dû garder la tête hors de l’eau sans jamais voir l’autre rive se rapprocher.

A Courcelles, pour les équipes de la députée-bourgmestre Caroline Taquin (MR), 2020 a été une grosse année au point de vue des dépenses liées à la gestions de la Covid. Bien que les avis soient partagés, l’administration communale joue la transparence en détaillant les dépenses générées par la crise.

Des masques et du matériel EPI tel gel, blouse, gants, désinfectant, ... ont été distribués gratuitement à plusieurs reprises aux citoyens, aux premières lignes de soins de santé mais aussi au secteur Horeca, aux métiers de contact et maraîchers. Le tout pour un montant de 404.928, 61 euros.

Les taxes concernant les enseignes, les terrasses et les débits de boissons ont été supprimées en 2020, (alors qu’en 2019, elles représentaient un montant global de 56.700 euros).

Pour le CPAS, il a été provisionné 1.000.000 euros en 2019 et 240.000 euros en 2020 pour une totalité de 1.240.000 euros, utilisé dans le budget 2021 pour financer l'intervention communale pour le cpas.

Il a été aussi provisionné 250.000 euros en 2020 pour la police, entièrement utilisé dans le budget 2021.

Des primes ont été octroyées aux commerces, établissements Horeca, aux forains, aux sociétés de taxis, aux clubs sportifs et aux sociétés folkloriques à hauteur de 52.822, 47 euros.

Quelque 364.143,79 euros ont été octroyés sous forme de "chèques Cirklo", ont été offerts aux citoyens afin de les dépenser dans les commerces locaux ; d’une valeur forfaitaire de 10 euros pour les personnes de + de 18 ans et de 20 euros pour les jeunes âgés de 0 à 18 ans, ces chèques ont contribué à la relance de l’économie locale.

Une prime "pharma" d’un montant de 10 euros a été octroyée en 2020 aux personnes de 65 ans et plus pour n’importe quel achat pharmaceutique ou pour une intervention dans les frais liés à la vaccination contre la grippe saisonnière. Cette prime est estimée à 57.000 euros.

En fin 2020, les décorations de Noël/d'hiver ont été offertes aux commerçants désireux d’égayer leur vitrine par un artiste peintre lors des fêtes de fin d’année. Le tout pour 2843, 50 euros.

"En tant qu’échevin du commerce, de la culture et des sports, il me tenait à cœur de développer des aides à destination de tous les secteurs impactés ; ceci afin de garantir une relance économique sur notre Commune et un soutien considérable pour ceux qui la font vivre. Il était aussi important d'inciter les courcellois à vivre local, s'inscrire dans un club sportif local et dépenser local ! Nous sommes au coeur de l'économie circulaire et déployons les moyens pour qu'elle soit concrète," conclut Joël Hasselin.