Le 9 avril 2017, devant le café l’Evidence à Courcelles, Kévin a été pris à parti par quatre hommes. Trois d’entre eux affirment ne pas avoir participé à la bagarre.

Le 9 avril 2017, à 2h39 du matin, la police de la zone des Trieux est requise devant le café l’Evidence sur la place Franklin Roosevelt à Courcelles. Quand la police intervient sur les lieux, une vingtaine de personnes sont présentes. Plusieurs témoins évoquent une bagarre. Certains précisent même avoir assisté à un coup de couteau et des coups de batte de baseball. Kévin, victime des faits, est alcoolisé et présente une légère plaie au thorax. Plusieurs témoins sont entendus et confirment une altercation entre Kévin et quatre suspects. Mais ces derniers ont quitté les lieux dans deux véhicules.

Mais les témoignages recueillis par les policiers permettent de mettre rapidement la main sur Youssef, Paolo, Youness et Abdelhakim. "Ils ont été interpellés grâce à l’un des deux véhicules dont la plaque avait été identifiée et aux descriptions physiques et vestimentaires", explique la substitute Pied.

Mais Youssef, Paolo et Youness, présents à l’audience, nient toute implication dans la bagarre. "Je suis sorti fumer une cigarette et j’ai vu qu’il y avait une bagarre. Un homme est allé chercher une arme et j’ai fui les lieux à pied", précise Youssef. Selon les témoins, Paolo a été porteur d’une batte de baseball au moment de la bagarre. Youness, lui, est identifié comme l’auteur du coup de couteau. Mais les deux hommes contestent avoir touché Kévin.

La substitute Pied a requis une peine de 20 mois de prison ferme contre les quatre prévenus. "Il y a des témoins, des descriptions physiques et vestimentaires qui correspondent aux prévenus. Mais la victime se serait porté un coup de couteau tout seul." Jugement pour le 24 juin.