Ce vendredi matin, la ministre Valérie De Bue en charge du tourisme et du patrimoine a été reçue à Courcelles par la députée-bourgmestre, Caroline Taquin, l'Echevin de la culture Joël Hasselin et l'Echevin du patrimoine Hugues Neirynck afin de constater sur place les rénovations nécessaires à certains bâtiments communaux.

"Dans le cadre de notre gestion du patrimoine et du tourisme nous souhaitions lui proposer nos dossiers et nos projets. Nous tenions à cœur de lui faire visiter les lieux," explique Caroline Taquin.

Au programme de la visite, la cure de Gouy-lez-Piéton, bâtiment datant de 1743 actuellement abandonnée. Les autorités courcelloises souhaitent en faire un lieu culturel et touristique destiné à l'accueil d'exposition, une résidence d'artistes et servir de lieux d'accueil dans le cadre d'échanges avec les communes jumelées. L'intérieur de l'église de Trazegnies dont les abords sont terminés se trouvait également sur l'itinéraire de la visite. Toujours à Trazegnies, c'est l'ancienne commune qui devrait bénéficier d'une nouvelle affectation. « Après la toiture, nous souhaitons rénover l'intérieur. A terme, nous souhaitons y transférer l'académie de musique. Le lieu possède une grande salle pouvant accueillir les spectacles et les concerts. Le but de ce déménagement est de libérer le bâtiment de la place Roosevelt en vue des futurs projets et d'un autre côté nous déménageons l'académie dans un bâtiment remarquable," expliquent les élus.

Les autorités communales veulent également faire revivre et redynamiser tout un quartier délaissé ces dernières années. "Nos projets comportent plusieurs aspects car le déménagement s'inscrit aussi dans notre nouvelle politique de mobilité douce."

Le tour de Courcelles est passé par l'actuel hôtel de ville  pour une demande de classement de sa façade.

Si aucun montant n'est encore donné quant aux travaux à réaliser, la commune compte sur un apport en subsides allant de 50 à 60%.