Depuis vendredi dernier, il est désormais possible de s'adonner à l'un des derniers sports en vogue, le padel. Situé dans l'ancienne piscine à la Cité Guémené-Penfao, le lieu n'avait pu accueillir le projet de la nouvelle piscine. Sur cette base, les autorités communales courcelloises se sont donc penchées vers un nouveau projet permettant de drainer le public tout en poursuivant les objectifs de l'Echevin des sports Joël Hasselin de proposer un maximum d'activités sportives sur l'entité. Le padel - avec ses spécificités propres - se présente comme un mélange entre le squash et le tennis. Il se joue par quatre. Les points se partagent comme au tennis, le terrain est séparé par un filet et il se joue avec une balle de tennis, moins pressurisée. Le terrain de padel est plus petit qu’un terrain de tennis: il fait 20m sur 10 et est délimité par des grillages sur les côtés et par des vitres dans le fond. Le service se fait par le bas, à hauteur de taille, pour faciliter l’échange. La balle doit toujours toucher le sol avant de percuter l’une des parois. Comme au squash, si la balle rebondit sur la paroi, le joueur peut poursuivre l’échange ou s’appuyer sur les parois pour renvoyer la balle dans la partie adverse.

Le club dénommé Castel Padel Courcelles dispose actuellement de deux terrains indoor flambants neufs. Deux terrains outdoor recouverts seront installés après les vacances scolaires. Ainsi, ce sport sera accessible en intérieur et extérieur toute l’année. des installations hi-tech avec des terrains full panoramiques et indoor permettant la pratique du padel par tout temps.

Un accès PMR est également prévu.

"Ce sport a tout pour devenir LE sport de raquette du troisième millénaire. Il est très facile à apprendre et à jouer, après une heure, vous ne pouvez qu’être conquis. Sa convivialité, son prix démocratique, bien moins cher que le tennis, et sa pratique accessible à tous en font aussi ses principales atouts," déclare Joël Hasselin, Echevin des sports