A partir de ce mercredi 28 octobre jusqu’au 30 octobre, veille des vacances de Toussaint, les écoles secondaires vont passer en distanciel. Une décision prise par la Ministre de l’Education, Caroline Désir.

Même si ce dispositif ne doit pas poser de problème pour les cours généraux, il peut toutefois perturber l’enseignement dans les sections professionnelles.

Au collège technique des Aumôniers du travail de Charleroi, il a été décidé de se concentrer sur la théorie avec des cours de technologies. "Les professeurs de pratique vont aussi proposer aux élèves de regarder des vidéos. Ce qui peut être intéressant pour leur formation", explique Daniel Bottes, directeur du collège technique des Aumôniers du travail de Charleroi.

L’accent sur le plan théorique va aussi être mis au lycée François de Sales de Gilly, qui dispose de deux sections professionnelles. "Nous travaillons avec un espace numérique où les élèves peuvent déposer leurs différentes tâches", confie Jean-Baptiste Pierret, directeur du lycée François de Sales.

Pour ces deux directeurs, leur préoccupation principale est évidemment le suivi de leurs élèves. "La première chose que j’ai faite quand j’ai entendu l’information dans les médias, c’est de prévenir les professeurs et les parents des élèves pour leur dire d’attendre les instructions officielles", ajoute le directeur du collège technique des Aumôniers du travail de Charleroi.

Voici l’organisation pour cette fin de semaine avant les congés de la Toussaint. La Ministre Désir prendra sûrement d’autres mesures.