C’est une tuile pour le développement du Left Side Business park à l’entrée Ouest de l’intra-ring de Charleroi où la tour de la FGTB est en voie d’achèvement. Le confinement partiel du secteur horeca, et ses conséquences sur l’activité du groupe hôtelier Van der Valk, font planer des menaces sur la construction du quatre étoiles de 140 chambres, un complexe de 17 étages avec sky bar et restaurant panoramique.

Dans un entretien de décembre dernier au lendemain de l’octroi du permis, le promoteur du projet Ben Worhmann, par ailleurs gestionnaire de l’Airport hôtel à Gosselies, faisait part de son intention d’ouvrir le chantier fin 2022 ou début 2023. Mais les pertes de chiffre d’affaires ont plombé le timing.

Pour son père Bert qui gère cinq autres complexes en Wallonie, le groupe va devoir complètement revoir son modèle de financement. Les banques se montrent beaucoup plus frileuses pour les projets liés à l’horeca. Sans doute va-t-il falloir rehausser les apports en fonds propres. "Même si le projet bénéficie d’un appui du holding Sambrinvest, nous devons nous résoudre à reporter dans le temps."

Le permis délivré en 2020 n’a qu’une validité de cinq ans. Bert Worhmann évoque un retard de deux à trois années. À condition que le rattrapage des pertes qui continuent à s’accumuler puisse intervenir rapidement, ce qui nécessite une reprise des activités événementielles et de restauration ainsi que le retour de la clientèle internationale et business.