Les scènes étaient nombreuses pour l’édition 2012 des fêtes de la musique

CHARLEROI Chaque année, on est surpris par l’éclectisme qui surgit sous nos yeux sur les scènes qui accueillent les traditionnelles fêtes de la musique. Et l’édition 2012 n’a pas failli à cette bonne habitude : il y en a vraiment eu pour tous les goûts.

À Charleroi, dès vendredi, le Parc Reine Astrid a dansé sur les mélodies ragga, rock punk, ska et électro. Le temps étant de la partie, plusieurs centaines de spectateurs se sont massés sur les pelouses au centre du parc.

Samedi, les mélodies avaient migré notamment du côté des scènes de l’Eden. Noa Moon, jeune artiste bruxelloise a ébloui le public avec des mélodies soutenues à la guitare. La douceur acidulée de celles-ci tranchait d’ailleurs radicalement avec la musique proposée par exemple par les Liégeois de The K. Mais personne ne semblait regretter cette jolie diversité.

“Je participe chaque année sans exception aux fêtes de la musique, affirmait d’ailleurs une jeune spectatrice. J’y découvre toujours des groupes que je ne connais pas. C’est souvent magique comme rendez-vous.”



© La Dernière Heure 2012