Le conseiller Nicolas Kramvoussanos en a profité pour interroger l’échevin en charge, à Charleroi, après avoir remarqué qu’il y avait de plus en plus de pistes cyclables. Selon Xavier Desgain, "en 2020, 12 km de pistes cyclables ont été réalisés, en plein confinement et alors que les modes doux étaient mis en avant dans un contexte, il est vrai, très particulier. À côté de ce one shot un peu opportuniste, nous avons beaucoup œuvré au projet de Ring vélo. Il s’agit de travailler en priorité des itinéraires sécurisés et cohérents, structurants en fait, permettant des déplacements des quartiers entre eux et vers le centre-ville. Pour l’instant, à chaque projet prévu et proposé pour analyse à la cellule mobilité, l’intégration de pistes cyclables est étudiée."

D’autres projets autour du vélo seront effectués au fil du temps afin de populariser encore plus ce moyen de déplacement. Beaucoup peuvent justement douter du fait que ce moyen est assez sûr, les risques de vol sont plus fréquents et c’est d’ailleurs ce que le conseiller Nicolas Kramvoussanos s’est demandé : la Ville prévoit-elle quelque chose?

Xavier Desgain : "Nous sommes également conscients que les infrastructures routières ne suffiront pas si les cyclistes ne disposent pas de parkings sécurisés, c’est une condition sine qua non du succès. Des garages vélos sont prévus dans le cadre du marché de mobilier urbain publicitaire. Ces garages proposeront une capacité de stockage de 36 vélos. Des boxes individuels seront également posés dans le cadre de ce marché, sous forme de "grappes" de 5 à 6 boxes regroupés. Parallèlement, la Ville lance un marché de boxes vélos sécurisés (4 à 5 emplacements au maximum), qui prendront place dans les quartiers des différents districts. Le but est d’en proposer une petite dizaine par an, durant 3 ans."