C’est un drame effroyable et inattendu qui s’est produit ce mercredi soir, à l’hôpital Marie Curie de Lodelinsart. Valerio, 21 ans, a été déposé sur place par une voiture avec deux personnes à son bord. Blessé par balles, le jeune homme a été abandonné par les occupants avant de succomber à sa blessure, hélas fatale, en plein thorax du côté du cœur.

Dès le lendemain, plusieurs personnes ont été privées de liberté et entendues. Parmi elles, les deux occupants de la voiture. Ces derniers ont reconnu avoir chargé la victime, qui se trouvait sur un trottoir, avant de l’emmener au CHU Marie Curie.

"Un tragique accident" selon lui

Mais ce vendredi, le dossier connaît déjà un premier rebondissement : un homme né en 1993 et connu de la justice pour quelques histoires de droits communs a été inculpé et placé sous mandat d’arrêt pour l’homicide volontaire de Valerio. "Il a fourni une explication et reconnu être l’auteur du tir fatal à Valerio", confirme Sandrine Vairon, procureure de division de Charleroi. Il était apparemment à bord de la voiture qui a laissé le jeune homme devant l'hôpital.

Selon ce dernier, la scène de tir est un tragique accident. "Il dit s’être présenté au garage pour rencontrer le patron de la victime. Il était porteur d’une arme et en a fait l’usage de manière accidentelle. Il n’avait pas l’intention de s’en servir et semble ne pas avoir d’animosité ni de différend avec Valerio… "

L’inculpé comparaîtra la semaine prochaine devant la chambre du conseil. D’autres mandats d’arrêt pourraient être délivrés dans ce dossier par la juge d’instruction, conclut le parquet, qui indique aussi "qu'il faut faire cesser la chasse à l'homme" qui a lieu sur les réseaux sociaux depuis le décès de Valerio.