Charleroi

Mohamed T. a été condamné pour la détention et la vente de cocaïne, cannabis et héroïne sur Charleroi.

Originaire de Tunisie, Mohamed est présent en Belgique depuis février 2018. Il était suspecté d’un trafic de cocaïne, d’héroïne et de cannabis en plein quartier du Triangle à Charleroi, lieu de prédilection des dealers et actuellement placé sous la surveillance de la police de Charleroi. Le prévenu a été interpellé la main dans le sac, en pleine vente. Fouillé sur place, les forces de l’ordre découvraient sur le prévenu 635 € et 0,34 gr d’héroïne. Mohamed était également armé d’un couteau. Le prévenu a été libéré sous caution par la chambre du conseil de Charleroi le 5 décembre 2018. En février dernier, l’homme est de nouveau interpellé. Une perquisition menée dans sa résidence de Couillet confortait les soupçons des enquêteurs avec plus de 500 gr de marijuana découverts avec tout le matériel nécessaire au trafic. Ce lundi, Mohamed T. reconnaît les faits, mais jure avoir démarré son commerce trois mois avant son interpellation.

Condamné à 10 ans de prison

Le ministère public a requis une peine de minimum 4 ans de prison. Mohamed a déjà été condamné pour des faits similaires par la cour d’appel de Venise à 10 ans de prison : « Le dossier est clair et difficilement contestable. Libéré sous caution, rien ne l’arrête ».

De la prison ferme

Me Thomas Puccini, avocat de Mohamed, plaidait un sursis : « Il a quand même collaboré depuis le début avec la police. On ne peut pas déduire la récidive, vu l’absence du jugement italien dans le dossier ». La défense demandait au tribunal de reconsidérer la période infractionnelle. Détenu depuis 7 mois à Jamioulx, Mohamed a été condamné à 37 mois de prison avec une amende de 8000 €.