C'est à l'issue d'une énième séparation que Mattia a adopté une attitude irritante en importunant la tranquillité de sa compagne et de ses beaux-parents. Entre mai et août 2021, le compagnon a émis de nombreux appels et envoyé des SMS virulents et insultants à sa compagne. "Le message qui m'a choqué est celui-ci : je ne sais plus continuer avec toi, ce n'est plus possible. Je vais te tuer", précise le parquet. Le 10 août, Mattia s'est notamment présenté au domicile de ses beaux-parents, déterminé à avoir une discussion avec sa moitié. "Elle était partie avec notre enfant à la suite d'une séparation. Je voulais lui parler et voir ma fille", lance Mattia.

Ivre dans un véhicule volé

S'il n'y a aucune difficulté concernant les faits commis sur sa compagne (avec laquelle Mattia vit encore), ce dernier conteste avoir commis le vol d'une Volkswagen Jetta le 2 octobre dernier. Détail interpellant : Mattia a été découvert, deux heures après le vol, ivre, endormi et roué de coups au volant de la voiture. "Je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Je ne sais pas dire si j'ai volé ou non la voiture. J'avais bu."

La substitute du procureur s'inquiète de la situation conjugale du prévenu et estime, malheureusement, que le prévenu recommencera tôt ou tard. Déjà condamné pour des coups sur la même victime à 4 ans de prison, dont 2 ans ferme, Mattia risque une nouvelle condamnation. Trois ans de prison sont requis.

À la défense, c'est une peine de probation autonome qui est sollicitée. L'acquittement est plaidé pour le vol de la voiture. "Je ne sais pas qui a commis ce vol, mais on ne peut pas identifier le prévenu, ni en train de voler ou de conduire la voiture. La victime a laissé la clé sur le contact de la voiture devant le bâtiment. N'importe qui aurait pu prendre la voiture. Peut-être s'agit-il d'une blague d'un ami", estime l'avocat.

Jugement le 13 septembre.