Le trentenaire sera condamné par défaut, le 7 février prochain, pour avoir commis une fraude informatique. En mai 2019, Didier a profité d'avoir l'accès informatique au compte bancaire de son ami hébergé chez lui pour effectuer trois virements.

Au total, Didier a reçu 936, 13 euros sur son compte.

Si ce dernier avait répondu aux deux médiations pénales proposées par le parquet, il n'aurait jamais comparu devant la justice. « La première fois, il a dit qu'il n'avait pas reçu la médiation, mais que la prochaine fois, il y répondrait favorablement. Je lui ai donc, de nouveau, proposé cette médiation, mais je n'ai pas eu de réponse de sa part. »

Pour la substitute Dutrifoy, Didier semble se moquer de la justice avec huit condamnations à son actif, par défaut. Une peine d'un an de prison est donc requise. Jugement le 7 février.