Depuis 2019, il n’y avait plus eu de foire à Charleroi. Si la crise de la Covid y a été pour beaucoup, les travaux de ville-haute ont aussi joué un rôle important dans l’essoufflement de la foire de Pâques.

Mais cette année, plus question de faire l’impasse sur le grand rendez-vous Pascal des familles. La foire de Charleroi nouvelle formule est bien de retour sur le site gosselien de Caterpillar.

Du 16 avril au 8 mai, les forains espèrent attirer plus de 200.000 personnes. "Nous sommes contents de revenir après plusieurs années de suspension. La solution trouvée est idéale pour nous même si nous devons nous retrousser les manches pour ce grand retour," explique Thomas Delforge, l’un des organisateurs.

En effet, même si plusieurs solutions avaient été proposées, c’est le site de Caterpillar qui a remporté tous les suffrages et ce grâce à la Ville de Charleroi qui a servi d’interlocuteur privilégié avec l’exploitant du site. Être placée long d’une chaussée aussi importante peut donner l’envie de prévoir de venir à la foire.

Sur l’immense parking, le public découvrira plus de 60 attractions pour petits et grands, pour amateurs de sensations fortes et d’attractions plus calmes, pour les passionnés de foires et les curieux.

Cette délocalisation n’a que du bon. "Ici, nous avons toute la place nécessaire pour accueillir le public ainsi qu’un stationnement aisé et gratuit. Cette édition 2022 signe le grand retour des forains qui avaient un peu déserté la foire de Charleroi. Nous sommes heureux d’accueillir des forains provenant de toute la Belgique de Gand aux Ardennes en passant par le Limbourg. Nous avons eu beaucoup de demandes et cela promet de bons moments."

Suivant un plan bien étudié, le public pourra se balader sur un site complètement transformé. "Nous avons mis les petits plats dans les grands pour les 200.000 visiteurs attendus. Pour cela nous avons mis la main à la poche à hauteur de 100.000 euros pour offrir amusement et sécurité au public. Il pourra trouver sur place tout ce qui fait une grande foire : des croustillons, des chenilles, des autos tamponneuses, etc."

Le site aura des allures de parc d’attractions tout en permettant un accès gratuit. "Qu’on veuille dépenser et se faire plaisir ou juste se promener; tout le monde est le bienvenu!"