C’est peu de dire que l’échevin des Bâtiments de Charleroi en a pris pour son grade : au conseil communal, Xavier Desgain (Ecolo) s’est fait littéralement incendier par un conseiller PS de sa majorité. Philippe Hembise lui a en effet reproché de laisser dépérir le patrimoine immobilier de la ville, en particulier dans la section de Jumet où plusieurs infrastructures sont devenues de véritables chancres urbains : des installations de l’ancienne plaine de jeux du Sentier de l’Epée au théâtre du Varia, propriété de l’Agence wallonne du Patrimoine, des piscines de Gosselies et Gilly à l’ex chantier de la Voirie à la rue Biernaux à Jumet, Hembise énumère une liste de biens dont la dégradation avance de manière implacable. 

Pourtant, il serait malvenu d’attribuer à Desgain la responsabilité de cette gestion calamiteuse. Elle date de bien avant son arrivée en décembre 2018. Sous cette mandature, l’échevin dit avoir pris des mesures pour sauver ce qui peut encore l’être. "Dans ce cadre, nous venons de procéder au lancement d’une étude de réaffectation des bâtiments qui seront libres d’occupation au lendemain du regroupement des services communaux sur le site de la future cité administrative", dit-il. Divers biens sont ainsi promis à des métamorphoses : la piscine de Gilly va être transformée en complexe multisport, l’infrastructure du sentier de l’Epine doit être démolie pour laisser place à un terrain de foot synthétique. Quant aux sites de grande capacité, Desgain préconise d’y créer des pôles d’activité, comme au centre Tailleny à Ransart.

Dans le quartier du Chef-Lieu à Jumet, l’ancienne maison communale annexe (MCA) va bénéficier de travaux à hauteur d’un demi-million d’euros. Comme s’en explique l’échevin dans une réponse écrite au conseiller Ecolo Benjamin Debroux, un crédit a été intégré au budget 2021. Il doit servir le financement du maintien en bon état des lieux ainsi que la création d’un centre de vie associative locale, projet porté avec la Première échevine Julie Patte en charge de la Participation. Témoin de l'architecture néoclassique, l'ancienne MCA fêtera bientôt deux siècles d’existence : elle a été construite à l’époque hollandaise en 1827, avant la naissance de la Belgique. 

Une note d’orientation politique sera soumise prochainement au collège. Celle-ci identifie une liste de biens à hautes potentialités. A la MCA de Jumet, la ligne de crédit permettra de réparer la toiture à l’arrière et de mieux sécuriser les accès.