Guillaume Neri, 33 ans, rejoint par sa compagne Amélie Lanis, s'est lancé dans un projet ambitieux qui combine son envie d'entreprendre et une de ses passions : les alcools de gin.

Tout a commencé quand, un soir de dégustation de différents gins avec des amis, Guillaume s'est posé une simple question : "Pourquoi s'entêter à refroidir son verre de gin avec des glaçons, et sa bouteille de tonic au réfrigérateur, alors que l'on stocke la bouteille de gin dans une armoire ?" Pourquoi ne pas refroidir le gin? S'est-il du coup demandé.

Et le concept de "Iced Gin" était né. Du gin qui peut être congelé, en associant et distillant des plantes qui évoluent à une température de -18° dans la région de l'Arctique - ce qui est aussi la température de nos congélateurs.

Il contacte alors Radermacher, une distillerie belge du côté de Liège, et il y développe, pendant deux ans, une recette. Les plantes sont importées du Groenland : de la benoîte, du bouleau nain, de la saxifrage à feuilles opposées, du silène aucale et du saule polaire. Avec la traditionnelle baie de genévrier (base du gin), ils trouvent l'équilibre qu'ils espéraient. "Cette association subtile permet à Iced Gin d'exprimer pleinement sa fraîcheur et la quintessence de ses arômes après avoir été congelé, idéalement jusqu'à -18 °C" , peut-on lire sur la page Kisskissbankbank du lancement de produit.

Une bouteille avec un ours polaire est développée en parallèle, ours qui passe du blanc au "bleu givré" quand l'alcool est suffisamment refroidi. Et l'Iced Gin était né. 

© Iced Gin / Kisskissbankbank

Guillaume, la brasserie Radermacher, le fournisseur de plantes (sans pesticides ni conservateurs) et Amélie Lanis qui a rejoint le train en route espèrent maintenant lever 8.000€ via le crowdfunding. 48 heures après le lancement, leur cagnotte est déjà à 6.679€ (83%). De quoi lancer la production de 650 bouteilles. Avec plus, ils prévoient une production plus importante de bouteilles, des bouchons, et un site internet ainsi qu'un e-shop. Si 25.000€ sont dépassés, l'équipe d'Iced Gin pense à développer un verre, de la communication, etc. 

Le gin arctique pourrait bien être dans l'air du temps, puisqu'un Norvégien avait remporté l'Or aux World Spirit Awards 2018 avec une recette givrée, mais sans la bouteille congelable qui est la plus-value carolo.

La bouteille devrait valoir 40€ à terme, mais aujourd'hui 36€ vous ouvriront un premier ticket pour recevoir les premières unités produites vers mars 2021. Différents paliers existent, ainsi que différentes contreparties, pour soutenir "Iced Gin" sur Kisskissbankbank.