C’est la mise en exécution d’une autre mesure ambitieuse du plan de relance covid adopté en juin par le conseil communal carolo : pour favoriser le maintien du contact entre les élèves et l’école, la ville de Charleroi a inscrit une ligne de crédit de 450 000 euros afin d’aider les familles défavorisées à équiper leurs enfants de supports numériques à usage pédagogique. Concrètement, il s’agit de cofinancer l’achat de matériel adapté aux cours en distanciel (tablettes, notebooks, PC portables).

Un axe de la lutte contre les inégalités d’accès aux technologies digitales, selon l’échevin en charge du Numérique Eric Goffart (C +). Un appel à projet vient d’être lancé aux classes de 4es, 5es et 6es primaires ainsi qu’aux premières et deuxième secondaires de tous les réseaux.

Comme l’explique la Première échevine Julie Patte (PS) en charge de l’Enseignement, la sélection des lauréats s’opérera selon une double évaluation : la maturité numérique des classes et l’indice socio-économique des écoles. Ces dernières sont au nombre de 150 sur 169 à répondre aux critères d’éligibilité. Les classes retenues se verront offrir des chèques pour l’ensemble de leurs élèves.

Des chèques d’une valeur de 250 euros dans le primaire, 350 dans le secondaire, ce qui couvre entre 80 et 90 % du coût d’un appareil. Pour la différence, les familles défavorisées pourront solliciter l’aide du CPAS. Ainsi que le rappelle son président Philippe Van Cauwenberghe (PS), "nos institutions ont reçu un subside fédéral de 6 millions d’euros pour faire face à de nouveaux besoins. À ce stade, nous avons dépensé 946 000 euros dont 91 000 pour le numérique."

Si plusieurs solutions ont été étudiées notamment l’élaboration d’un marché d’achat groupé, le collège communal tenait absolument à réduire les délais et à favoriser le commerce local. Le recours aux chèques s’est ainsi imposé comme le maître choix.

En pratique, les titulaires de classe sont invités à remettre leurs projets numériques avant le 20 novembre à 22 heures Le challenge est de pouvoir distribuer les chèques avant la fin de l’année civile pour que les classes soient outillées dès la reprise en janvier 2021.

Grâce à cette mesure, quelque 1 600 élèves vont pouvoir s’équiper, ce qui représente plus de 6 % de la population scolaire concernée. C’est le 2 décembre que la ville dévoilera la liste des lauréats.