Il était 22h20, mardi soir, quand plusieurs véhicules de police ont envahi la petite rue en sens unique de la Duchère, à Montignies-sur-Sambre (Charleroi).

C'est un riverain qui a appelé le 112 après avoir entendu des coups de feu. Une dizaine d'équipes de la police ont alors été déployées sur place. "J'ai entendu des coups de feu, suivis des cris d'une femme", témoigne un voisin, qui s'est précipité à sa fenêtre.

Un jeune homme venait de se faire tirer dessus. "Il s'agit de quelqu'un de connu des services de police, même fort connu, notamment en matière de stupéfiants", détaille le parquet de Charleroi. "Il est sorti d'un bâtiment, une voiture l'attendait dans la rue. Une personne en est sortie, armée. La victime a soit vu l'arme ou reconnu la personne, il a tenté de faire demi-tour mais a été touché par deux balles dans le dos."

Quatre à cinq tirs ont été tirés en tout, une balle s'est logée dans une voiture garée dans la rue. Le jeune homme a été atteint à la rate et à la colonne vertébrale, il a dû être emmené d'urgence à l'hôpital. Les dégâts sont conséquents: il est en état critique, son pronostic vital est engagé et il doit subir une lourde opération sans garantie de survie, signale également le parquet. Il semblerait qu'il en garderait quoi qu'il arrive de lourdes séquelles.

Que s'est-il passé exactement? Difficile à dire à ce stade, toutes les thèses sont actuellement explorées par la Police Judiciaire Fédérale, qui a repris l'enquête. Le parquet est descendu dans la rue à une heure du matin avec la juge d'instruction Jacqueline Léonard. 

Ce mercredi, la rue fermée hier soir a en tout cas été rouverte et il n'y a plus de trace visible de ce qu'il s'y est passé. La rue de la Duchère est d'habitude très calme, d'après les différents riverains interrogés sur place. "Je suis née ici et je n'avais jamais vu ça, c'est la première fois", nous explique même une voisine septuagénaire. "À part des pneus qui crissent, d'habitude il ne se passe jamais rien ici."

© FVH