Après l’amélioration de son réseau cyclable, Charleroi se prépare à en renforcer l’attractivité au travers de l’installation de parkings sécurisés pour vélos. Dans une réponse à la question écrite du conseiller Ecolo Benjamin Debroux, l’échevin de la Mobilité Xavier Desgain indique que la ville compte avancer sur deux fronts : d’une part, la cellule communale Mobilité finalise l’élaboration d’un marché public pour l’achat de cyclobox d’une capacité de 4 à 5 emplacements.

Ces modules assez proches de ceux dont Mons a choisi d’équiper son centre-ville seront aménagés là où les besoins sont les plus criants, et où l’espace le permet, comme des aires de stationnement voitures à reconvertir, des places publiques, des trottoirs suffisamment larges. Il est prévu d’en acquérir une trentaine dans le cadre d’un marché de trois ans. D’autre part, la ville entend se doter d’infrastructures de parking vélo de plus grande capacité (jusqu’à 36 emplacements) en les faisant entrer dans le marché de concession domaniale pour l’affichage urbain, qui sera relancé l’an prochain.

Pour définir les choix de localisation, une démarche de consultation citoyenne participative sera organisée. "La gestion de l’accessibilité et le tarif de location des box vélos doivent encore faire l’objet d’analyses", précise l’échevin Desgain, "mais il est patent que ce dossier avance bien" Encore un peu de patience. La ville a mis le grand braquet pour rattraper son retard en matière d’équipements cyclables.