L’échevin des Sports de Charleroi vient de négocier avec une quinzaine de clubs, pour les jeunes.

Être une figure reconnue des milieux sportifs quand on est en même temps échevin des Sports, ça aide : à Charleroi, Karim Chaïbaï (PS) est bien placé pour le savoir. Le buteur de futsal n’hésite d’ailleurs pas à mettre sa notoriété au service des projets politiques qu’il défend. À commencer par le sport pour tous, son dada.

C’est à titre personnel qu’il vient de négocier auprès de clubs de la région la gratuité de l’accès à des stages extrascolaires : foot, basket masculin et féminin, volley, tennis de table, futsal, danse, athlétisme, boxe, tennis, football américain. Une quinzaine de clubs (Olympic de Charleroi, Jumet Sport, Villette, Modal Volley, Futsal Team Charleroi, Spirou Ladies, 2 MAD, Temps Danses Urbaines, Gymnos, le Tennis Drive Club de Gilly, Gosselies Sports, les Cougars (football américain), Ismaël Debjani (athlétisme), le Sporting futsal Lodelinsart, l’Esquive Carolo (boxe anglaise), le Tennis Club Mont-sur-Marchiennois, l’Olympique Basket de Mont-sur-Marchienne) ont marqué leur accord à l’accueil de jeunes issus de familles défavorisées.

Cette mesure qui s’ajoute à celles déjà prises dans le cadre du post-Covid ne concernera d’ailleurs pas que les vacances scolaires d’été. L’échevin a veillé à pouvoir l’étaler dans le temps : Toussaint, congés d’hiver et de printemps, Carnaval… Ces stages et journées découvertes compenseront le report à 2021 d’activités sportives gratuites dans les quartiers. Karim Chaïbaï a le sourire : des dizaines de jeunes vont en bénéficier.

Afin de soutenir la reprise des activités sportives, la Ville a exonéré les clubs du paiement de leurs loyers pour des salles fermées. "Nous avons aussi doublé la valeur du chèque sport, portée de 50 à 100 euros, et nous l’avons étendu à l’ensemble des Carolos."